J.M.Chupin

A la fois prêtre et artiste, Jean-Marie CHUPIN (1931-2007) a marqué la vie culturelle à Buxières. Homme cultivé et discret, il est l’auteur d’un très grand nombre de sculptures et d’assemblages évocateurs de l’homme dans la pensée universelle.

fontaine

Il a réalisé en 1989 à l’occasion du bicentenaire de la Révolution, à la demande de la Municipalité de l’époque, une œuvre intitulée « La Fontaine aux Trois Arbres » symbolisant les thèmes de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité.

 Il a réalisé également pour le diocèse de Moulins, les dessins du mobilier et de huit vitraux de l’église de Hérisson.

Louis Ganne

A Buxières, Louis Ganne est omniprésent. busteFils d’un Maître mineur, il naquit le 5 avril 1862 dans une maison au centre du bourg, sur la place qui porte son nom, et où trône un buste à son effigie. Ce buste a été réalisé et offert par Jean PENET, sculpteur et peintre installé à Vallon en Sully, mais ayant de fortes attaches à Buxières. Louis Ganne avait sept ans lorsque son père trouva la mort au fond de la mine. Sa mère comprit que ce ne serait pas à Buxières qu’elle gagnerait de quoi subvenir aux besoins de son fils. Elle partit donc pour la capitale. Très vite, ses dons exceptionnels pour la musique furent décelés, et il fut admis au Conservatoire, où il remporta le premier prix en 1881. Sa carrière fût aussi riche que variée. D’abord compositeur de valses, marches ou autres ballets, il se lance dans l’Opérette et l’Opéra Comique où il fait un triomphe avec des chefs-d’œuvre tels que « La Saltimbanques » ou « Hans le Joueur de Flûte ». La plus grande partie de sa carrière se déroula comme chef d’orchestre au Casino de Monte-Carlo, où en 1910 il fonde les concerts « Ganne » donnés dans une salle qui porte encore son nom.

chef-dorchestre

Successivement Chef d’orchestre des bals de l’Opéra de Paris, du Casino de Royan, des tournées le firent acclamer bien au-delà de nos frontières : Afrique du Nord, Russie, Etats-Unis etc.. Il fût Président de la SACEM en 1907 et décoré de la Légion d’Honneur en 1914. Ses œuvres les plus connues :La Marche Lorraine , Les Saltimbanques, Hans le Joueur de Flûte

Présentation de la commune

BUXIÈRES-LES-MINES est une commune rurale, en plein coeur du Bocage Bourbonnais.  Ses habitants sont appelés “Buxiérois” ou “Buxiéroises”.

carreau-12-photos-hauteur-150

L’origine du nom vient du latin “Buxus” (buis) et du suffixe aria, ce qui signifie “lieu planté de buis” Au XVIIIè siècle, et plus précisément à partir de la Révolution, on prit l’habitude de désigner la commune “Buxières la Grue” afin d’éviter toute confusion avec les nombreux lieux-dits ou communes dénommés Buxières. Après l’ouverture des mines de charbon, Buxières la Grue est devenue BUXIERES LES MINES, et ce, à compter du 1er janvier 1881. BUXIERES LES MINES dépend du canton de Bourbon l’Archambault, en deuxième rang en terme de population (1076 habitants au dernier recensement). Buxières a un riche passé industriel (mines de charbon, exploitation de l’argile avec fabrique de tuiles et de briques) ce qui explique une densité de population beaucoup plus importante au début du siècle dernier (3375 habitants en 1906 !).
mine-2009-010mine-2009-054
L’arrêt de l’exploitation minière a signé la fin d’une époque, et le village doit maintenant se tourner vers l’avenir. BUXIERES offre de multiples opportunités de reconversion pour des entreprises artisanales, ou de production.


Outre l’exploitation de carrières dans le massif des “Rocs”vaches-001 elle accueille déjà une entreprise de transports, une entreprise de matériels agricoles, et une merranderie.
D’une superficie de 4695 km2, avec un relief très vallonné, elle est depuis toujours le berceau d’une agriculture traditionnelle et d’élevage, sur des exploitations familiales restées à taille humaine, très souvent reprises de père en fils. vaches-003Les productions sont variées, mais toujours de qualité : viande bovine et ovine labellisée, volailles fermières ou semi-fermières, fromages de chèvre et de vache, le tout commercialisé en “circuit court” soit par l’abattoir coopératif SICABA de Bourbon l’Archambault www.lesviandesdubourbonnais.fr], soit dans les commerces et marchés locaux.

Vidéos à ne pas manquer :

https://www.youtube.com/watch?v=moQ…

https://www.youtube.com/watch?v=HLB…

https://www.youtube.com/watch?v=62n…

Equipements sportifs et culturels

stade-001

La Commune est bien équipée pour la pratique sportive. Au bord du Bandais, sur la route de Cosne d’Allier, vous trouverez le stade “Gilbert LAJARGE” ombragé, pourvu de l’éclairage et de tous les éléments de confort : tribunes, vestiaires, toilettes, bar.  Il est complété par un court de tennis, un mini golf, des jeux pour enfants, et un petit stade annexe.
jeux

tennis

 

 

 

 

En plus de ces installations de plein air, la commune est dotée d’une salle d’activités physiques située au 1 rue des Marronniers où peuvent être pratiquées différentes disciplines telles que danse, basket, hand, ping pong, gymnastique, etc. Il existe aussi une salle de musculation, gérée par la municipalité, accessible au moyen d’un code à se procurer en mairie. 

salle-de-sportssalle-de-muscu

 

La salle des fêtes, bien équipée, avec cuisine, vestiaires, et salle de réunion, est mise sur réservation à la disposition des associations et des particuliers, pour tous types de manifestations.

salle-des-fetes 

Santé, urgences

Pompiers : 18

SAMU : 15

MÉDECIN

Docteur Charles DIMICOLI  –  tél. 04.70.66.00.41

PHARMACIE

Philippe FOUET  –  tél. 04.70.66.01.88

CABINET INFIRMIER

Gilles DENIS tél. 04.70.66.05.32

Kinésithérapeute – Ostéopathe

Romain POIRIER : tél : 07 88 34 53 62

Circuits de randonnées pédestres et VTT

Venez vous oxygéner à Buxières-les-Mines grâce aux 3 circuits de randonnée pédestres ou VTT parcourant la commune. Promeneurs, vous êtes considérés en excursion personnelle. Les réalisateurs des parcours déclinent toute responsabilité en cas d’accident. Soyez prudent, respectez le code de la route et NE JETEZ AUCUN DECHET. Respectez la flore et la faune locale. Bonne randonnée à tous !

d2-circuit-vallee-rocs-d-depliants-buxieres

d1-circuit-anciennes-mines-d-depliants-buxieres d3-circuit-sentier-des-cretes-d-depliants-buxieres

Sites naturels et panoramas

La Vallée des “Rocs”

creux-la-mare

Tout randonneur passant par Buxières se doit de faire le parcours de la « Vallée des Rocs », en suivant le sentier balisé, tantôt escarpé, tantôt traversant la rivière sur un pont improvisé par un arbre couché. Après avoir dépassé la carrière, il se laissera charmer par le bruit enchanteur de l’eau sur les rochers, et il fera une halte à la cascade connue sous le nom de « Creux de la Mare ». le-sauvageUn peu plus loin, après avoir traversé la rivière, il restera perplexe devant l’entrée d’une petite grotte appelée « Four du Sauvage » où ont été trouvé des vestiges d’un habitat préhistorique (divers silex, dont un couteau dit « de Chatelperron »)

La campagne

 

Les nombreux chemins et sentiers sillonnant les vallées et les hauteurs de Buxières, vous feront découvrir un bocage verdoyant, et une nature préservée.

 

Forêts – Étangs

Que vous soyez amateur de champignons, pêcheur, ou simple chasseur d’images, venez arpenter les forêts de “Dreuille” ou de “Gros Bois” et flâner autour des nombreux étangs ou plans d’eau alentours (La Chassagne, Renière, plan d’eau de “La Borde”, Chalonnière, etc..) dont certains sont ouverts à la pêche.

plan-001foret-de-dreuille

Patrimoine local

La Commune compte deux monuments classés.

L’église SAINT-MAURICE

 Édifiée en partie dans la seconde moitié du XIIe siècle, et terminée au XIIIe, cette église de type roman a été classée Monument Historique en 1886. Avec sa flèche élancée, sa silhouette majestueuse en plein cœur du village, cette église mérite le détour.

Le château de la Condemine

condemine-est

Cet édifice est un très intéressant manoir féodal, situé à flanc de colline, entre le village et le plan d’eau communal. Il semble dater des XIVe et XVe siècles. Propriété privée, classé en 1928, il est depuis de nombreuses années en cours de restauration.

Services publics

MAIRIE

Pour toutes formalités administratives, renseignements de toute nature, ou pour vous orienter vers le service adapté à vos besoins, Laurence BOURDERE et Marie-Annick BORAU sont à votre écoute.

Tél : 04.70.66.00.11

e-mail : mairie-buxieres-les-mines@wanadoo.fr

Vous pouvez aussi vous connecter sur le site [www.service-public.fr] pour obtenir directement par mail les renseignements ou imprimés administratifs dont vous avez besoin.


PORTAGE DE REPAS A DOMICILE

La livraison 7j/7 de repas à domicile est assurée pour les personnes qui le souhaitent. Ces repas sont confectionnés dans les cuisines de la Maison de retraite de Cosne d’Allier, et transportés quotidiennement par thermo-mallettes . Pour tous renseignements, s’adresser en mairie.


CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE (CCAS)

Le CCAS , grâce à une subvention de la Municipalité, mais aussi au dévouement de bénévoles qui organisent diverses manifestions (loto, concours de belote) propose chaque année aux + de 62 ans une sortie en été, et aux + de 68 ans un repas à l’automne.


Station service automatisée

Située Place des Mineurs – Pour tout renseignement, s’adresser au secrétariat de mairie (04.70.66.00.11).


Marché hebdomadaire

Place Louis Ganne – Mercredi 8h00 / 12h00 – Toute l’année


ÉCOLES

L’école est en regroupement pédagogique avec YGRANDE, commune distante de 12Kms.

ecole-site

  • BUXIERES-LES-MINES  : Tél : 04.70.66.02.65 Rue Georges Copet

e-mail : ecole.buxieres.03@ac-clermont.fr

  •  YGRANDE  : Tél : 04.70.66.30.81

e-mail : ECOLE0030451Z@ac-clermont.fr

120 élèves sont scolarisés en primaire. La Municipalité a mis en place à la rentrée 2015 les T.A.P. (Temps d’Activités Périscolaires) par le biais de l’Accueil de Loisirs

ecole


GARDERIE

Une garderie a été mise en place durant les périodes scolaires, dans les locaux de la maternelle et de l’école primaire. Elle fonctionne le matin de 7h30 à 9h et le soir, de 16h30 à 18h30.  S’adresser en Mairie pour tous renseignements.


ACCUEIL DE LOISIRS

centre-loisirs

2010 a vu la création d’un Centre de Loisirs, pour les enfants de 6 à 16ans. Géré par une Association dénommée CENTRE DE LOISIRS DE BUXIERES (C.L.B.), il offre durant tout le mois de JUILLET mais aussi pour les vacances d’hiver et de Pâques, des activités culturelles et ludiques : ateliers divers, sorties, jeux, etc..


BIBLIOTHÈQUE

Une bibliothèque est également mise à la disposition de la population dans des locaux situés rue du 8 mai. Les livres ou autres encyclopédies peuvent être consultés sur place, ou prêtés suivant les besoins de chacun. Cette bibliothèque est ouverte les mercredi et samedi, de 10 à 12h.


CINÉMA

Projection en numérique, par l’UDAAR d’un film par mois à l’Ensemble Municipal René Michard (sauf juillet-août).


TRANSPORTS

Buxières est desservie par divers services de cars vers les villes de MOULINS et de MONTLUCON.

  • Pour Moulins  : ligne régulière (R) au départ de Buxières le mardi et le vendredi à 12h17 et 17h17 sur réservation au n° vert 0 800 800 966 au plus tard la veille avant 17h
  • Pour Montluçon  : Ligne régulière (L) au départ de Buxières (sauf week-end) à 6h40 Place Louis Ganne pour un retour à 13h15 (départ de Montluçon à 12h). Autres possibilités sur réservation au n° vert 0 800 800 966 au plus tard la veille avant 17h.

cliquer ici pour voir les lignes interurbaines


SERVICES POSTAUX

la-poste Le Bureau de Poste (courrier et service bancaire) situé rue Georges Copet est ouvert au public tous les jours de la semaine sauf le samedi.

Tél.04.70.66.08.63

Passé industriel

L’exploitation du charbon et des schistes bitumineux

 

Les premières traces de l’usage du charbon en France remontent à l’époque gallo-romaine : découverte de fragments de charbon dans l’échoppe d’un forgeron-bronzier à Cosne sur Loire. Dans le Massif Central, il faut attendre 1201 pour avoir la relation écrite de l’exploitation du charbon à Boussagues dans l’Hérault (bassin de Graissessac). En Bourbonnais, le charbon est exploité dès 1569 à Châtillon, 1618 à Commentry. On ne sait pas à quand remonte l’exploitation du charbon de Buxières. Aux Plamores, le charbon servait aux pauvres qui y tiraient leur chauffage. En 1846, Fradier, maire de Buxières, déclarait « le charbon est une ressource que Dieu ne peut remplacer… ». Les recherches débutent entre 1820 et 1825 par le creusement d’un puits au Sud-Est de la Chassagne. Aucune suite n’est donnée. A partir de 1838, les choses s’accélérent. Berger fonce un puits dans le « pré des ânes » (le futur carreau des houillères) ; Lenoir aux Plamores, à la Grange Mulet, à la Courolle. En 1839 Casati, propriétaire des terres de la Condemine fait un puits vers l’étang du Moulin, en bordure du Morgon. usine-des-plamores En 1847, les prospections vont bon train. Edmond Méchin, Préfet de l’Alllier a son franc-parler : « le bassin de Buxière-la-Grue a particulièrement fixé l’attention des spéculateurs ». A cette date plusieurs sociétés s’activent : Faucher, aux Plamores et à la Nourricière, Risler-Heilman à la Tannière, aux Côtes. En 1848, de La Brousse entreprend des recherches aux Justices. En 1850 Sauvage succède à Risler-Heilman. En 1858 Mignot, de Bourbon l’Archambault entreprend des travaux à Pierribault. La première concession (houille) dite de la Courolle est instituée en 1844, puis ce sera celles de Buxière la Grue (houille et schistes bitumineux) en 1849, la Sarcellière (schistes bitumineux) en 1853, les Plamores (houille et schistes bitumineux) en 1858. Le périmètre de l’Aumance est attribué aux Houillères de bassin d’Auvergne le 26 décembre 1960. Pour permettre l’exploitation du charbon en mines à ciel ouvert, une extension du périmètre sera accordée aux Houillères de bassin du Centre et du Midi le 31 octobre 1980. La dissolution des Charbonnages de France le 31 décembre 2007 entraîne de fait la renonciation au périmètre de l’Aumance. Le bassin de l’Aumance n’étant plus concédé est libre pour de nouvelles recherches. L’exploitation minière fut de tous temps handicapée par l’absence de voie de communication. L’exploitation du charbon, à ses débuts fut laborieuse de par l’absence de débouchés industriels. C’est pour cela que se développa l’industrie des schistes bitumineux dont les produits (pétrole, essences, huiles lourdes, goudrons) étaient recherchés avant l’arrivée sur le marché des pétroles bruts américains. Elle ne dut sa survie que par l’application de taxes douanières sur les hydrocarbures importés et les subventions. L’usine des Plamores ferma en 1910, celle du Méglin en 1914. La Société Duchet de la Tourfondue, suite à l’appel sous les drapeaux de son personnel ne put mener de front l’exploitation des schistes, peu rentable et celle du charbon qui, à court terme était rémunératrice. En 1918, toutes les installations de traitement des schistes étaient en ruines. Elle ne redémarra qu’en 1941, à Saint Hialire, à la demande de l’Etat français et cessa définitivement en décembre 1948. La Société des mines du bassin de l’Aumance, exploitant le siège du Méglin fut la dernière mine de charbon privée de la région Auvergne et l’avant dernière du Massif Central. Elle ferma le 1 juin 1963.
mine-du-meglin Dès 1952, Charbonnages de France, dans le cadre de l’inventaire national des bassins houillers procéda à des sondages pour évaluer le gisement. Les concessions des Plamores, houille et schistes bitumineux, furent reprises en 1959 par les Houillères du bassin d’Auvergne après la liquidation de la Société Nouvelle de la Condemine. A partir du carreau de St Martin, les Houillères développèrent par galeries des travaux de reconnaissance. Les réserves évoluèrent au fur et à mesure de la connaissance du gisement, passant de 25 millions de tonnes en 1961 à 40 Mt en 1963, suscitant des projets de construction de centrale thermique (2 groupes de 250 MW), soit sur l’Allier, soit sur le site même. Les pourparlers avec la tutelle et EDF se soldent par un échec. On s’oriente vers le « tout pétrole » le projet de centrale thermique fut abandonné et l’Aumance, à compter du 1 janvier 1967 devint « St Eloy Nord ». La ténacité d’ingénieurs croyant en l’avenir de l’Aumance fit que les travaux furent maintenus en état. C’est ainsi que, début des années 1970, l’Aumance fut en mesure de suppléer aux difficultés des Houillères du Bassin du Centre et du Midi à se conformer au plan de production. En 1974, le choc pétrolier conduit à relancer l’exploitation et à réévaluer les réserves. Le plan charbonnier de 1974 prévoyait une extraction de 250 000 t en 1975, 550 000 en 1976. Des études plus poussées prévoyaient une production annuelle sur 30 ans de 1 million à 1,5million de tonnes (c’est-à-dire 4260 t/jour à 6530 t/jour). Le charbon était destiné à des groupes thermiques, de la région parisienne et à la consommation sur place. Mais l’orientation politique était le nucléaire. En novembre 1975, le ministère de l’industrie décida que « la production de la mine de l’Aumance sera portée au plus haut niveau compatible avec les infrastructures »… En 1981 débute l’exploitation du charbon en mines à ciel ouvert (découvertes) sur les affleurements de la couche. Les livraisons de charbon à EDF cessèrent en 1986. Du coup, la production fut divisée par 2, entraînant un plan social aboutissant à la fermeture du fond en 1993. La production en mines à ciel ouvert (en découverte) continua jusqu’à épuisement des réserves du panneau de la Chassagne, en juillet 2001.

bassin-aumance C’est ainsi que prirent fin 800 ans d’exploitation charbonnière dans le Massif Central, l’Aumance étant la dernière mine de charbon en activité dans cette entité géographique.

Les tuileries

En 1844, 178 tuileries ou briqueteries étaient en service dans le département de l’Allier. On recense 6 tuileries ou briqueteries à Buxières : -* le Septier ; en 1847, une tuilerie emploie 2 ouvriers . En 1862 elle est transformée en appartement. Elle appartenait à Mr DELOME, maire de Buxières. -*Fenoir, une tuilerie est active de 1874 à 1882. -* Celle au lieudit “La Tuilerie” appartient à Casati, propriétaire des terres et du château de la Condemine. -* Aux Justices, les fours à briques construits par Sauvage en 1851, sont démolis en 1872. les-justices -* A la Grande Cote (taillis de Pierribault), la tuilerie propriété de la Compagnie des mines de houille et de schistes bitumineux de la Condemine –Paul Rondeleux et Cie-, indépendamment de ses fabrications de tuiles et de briques, produisait des carreaux, des tuyaux de conduite et de drainage, des parements de toiture et des poteries de ménage. Elle fût remplacée entre 1908 – 1913 par la suivante. -* La tuilerie établie près du hameau de Ménigaudiière, exploitée par la Société nouvelle de la Condemine, puis la SARL Tuilerie Briqueterie du Bourbonnais, cessa son activité le 30 décembre 1986.

Le tacot

L’enclavement du bassin de l’Aumance fut à toutes les époques un frein au développement des mines. Montluçon étant le point central de la consommation du charbon dans le département de l’Allier, les premiers concessionnaires envisagèrent de relier leurs mines et usines par des chemins de fer à traction animale à la nouvelle voie de chemin de fer de Moulins à Montluçon passant à Tronget et Chavenon . Le 12 novembre 1865 le Conseil Municipal de Buxière la Grue adressa ses plus sincères remerciements au Conseil Général de l’Allier pour le vote émis en faveur des chemins de fer départementaux, en particulier pour le tronçon projeté de Buxière à la ligne de Moulins – Montluçon. La ligne des Chemins de fer économiques reliant Moulins à Cosne d’Allier fut ouverte en 1886-1887 (sections Moulins – Bourbon l’Archambault le 1 décembre 1886, Bourbon – Buxières le 1 février 1887, Buxières – Cosne le 13 octobre 1887). L’inauguration du tronçon Bourbon – Buxières fut mémorable. Le train transportant les personnalités officielles dérailla à son arrivée en gare de Buxières ! Ce chemin de fer n’avait d’économique que le nom. Le mode de calcul des subventions versées au concessionnaire par l’Etat et le département pour combler le déficit de fonctionnement n’incitait pas ce dernier à investir pour accroître le tonnage transporté. La Société des chemins de fer économique, sise à Paris réalisa des infrastructures à minima (matériel roulant, tracé comportant de nombreuses courbes et rampes) sources de multiples incidents. La largeur des voies métriques obligeait à des transbordements, les tarifs demandés aux industriels étaient exorbitants comparativement à ceux des grandes compagnies de chemins de fer. Cependant il désenclava les mines de Buxières et Saint Hilaire. La ligne du tacot ferma en 1950.

 

Syndicats et autres

SDE (Syndicat Départemental de l’Énergie) : 

Titulaire : OLIVIER Jean-Yves

Suppléant : AMOUR Philippe


SIEST (Syndicat Intercommunal d’Équipements Sportifs et de Transports Scolaires de Cosne d’Allier) :

Titulaires : ROBIN Anne-Marie et GONCALVES Patrik –

Suppléants : OLIVIER Brigitte et DENIS Gilles


Syndicat Intercommunal de Création et d’Entretien des Chemins des Communes de la Région de Bourbon l’Archambault :

Titulaires : OLIVIER Jean-Yves et AMOUR Philippe

Suppléants : LURAT Thierry et CASTEL Blandine


SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple Eau-Assainissement de Nord Allier SAINT MENOUX) :

Titulaires : FAUCONNIER Nathalie et BOUNAB Agnès

Suppléants : LURAT Thierry et LEGRAND Emilie


SMAT du Bocage Bourbonnais :

Titulaire : LURAT Thierry

Suppléant : JUNIET François


SICTOM de Cérilly :

La Communauté de Commune du Bocage Bourbonnais a la compétence “collecte et traitement des déchets des ménages et assimilés” qui désigne des délégués. La commune de Buxières-les-Mines sera représentée par Mesdames Blandine CASTEL et Nathalie FAUCONNIER, titulaires, et Messieurs François JUNIET et Patrik GONCALVES, suppléants.


Comité National d’Action Sociale pour le personnel des collectivités territoriales (CNAS) :

Titulaire : GONCALVES Patrik

Suppléante : FAUCONNIER Nathalie


ATDA (Agence Technique Départementale de l’Allier) :

Représentant : LURAT Thierry


Correspondant Défense :

BOUNAB Agnès


Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) :

Présidente : Agnès BOUNAB

Membres élus du conseil municipal : Sylvie JOUIN, Nathalie FAUCONNIER, Myriam MAZE et Emilie LEGRAND

Membre nommés : Florence OLIVIER, Josseline LAPLUME, Sébastien DINET et Thierry CHOUGNY


Commission d’Appel d’Offres :

 

Club Pétanque

Le club, fondé en mai 1968, compte aujourd’hui une quarantaine de licenciés, toutes catégories confondues. Les licenciés peuvent participer à tous les concours officiels, et s’engager dans différentes compétitions par équipes, telles que le Championnat des Clubs, ou la Coupe du Comité.

Les jeunes y ont également toute leur place, et obtiennent depuis plusieurs années des résultats flatteurs dans les Championnats Départementaux. En 2010, la doublette formée par Sébastien LOVERGNE et Wilfrid AMOUR a été sacrée vice-championne d’Allier dans la catégorie “JUNIOR”. juniors

Pour obtenir une licence et intégrer le club, il suffit de prendre contact avec le Président (04.70.66.01.16) qui vous donnera toutes informations nécessaires.

Le club appartient au secteur CENTRE ALLIER, et les compétitions officielles qu’il organise répondent aux exigences fixées par la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal, et le Comité Départemental de l’Allier, que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant[->www.allier-petanque-jp.fr]

LA MARCHE LORRAINE

Joyeux lorrains, chantons sans frein
Le refrain
Plein d’entrain
De Jeanne , bergère immortelle
Du pays de Moselle!
A tous les échos des grands bois
Que nos voix
A la fois
Chantent l’antique ritournelle
Qu’on chantait autrefois
“Jeanne la lorraine
Ses petits pieds dans ses sabots
Enfant de la plaine
Filait en gardant ses troupeaux
Quitta sa jupon de laine
Avec ses sabots , dondaine
Oh! oh! oh!
Avec ses sabots”
S’en alla sans émoi
Le cœur plein de foi
Pour défendre son roi;

Fiers enfants de la Lorraine
Des montagnes à la plaine,
Sur nous , plane ombre sereine,
Jeanne d’Arc , vierge souveraine!
Vieux gaulois à tête ronde
Nous bravons tout à la ronde
Si là-bas l’orage gronde,
C’est nous qui gardons l’accès
Du sol français!

S’en fut guider nos fiers soldats
Tout là-bas
Aux combats
Et fit renaître l’espérance,
en notre douce France!
Lors, les français victorieux
Glorieux
Flamme aux yeux,
Chantant partout leur délivrance
Entonnaient tout joyeux
“Jeanne la Lorraine
A quitté ses petits sabots
Son jupon de laine
Pour guerroyer sous nos drapeaux!
Et c’est un grand capitaine
La vierge aux sabots dondaine!
Oh! oh! oh!
La vierge aux sabots”
Jeanne, le gentil cœur
Partout à l’honneur,
Conduisit son Seigneur!
Las! un jour elle succombe!
Aux mains des ennemis tombe!
Dans la flamme, horrible tombe!
Expira , la blanche colombe!
Mais depuis l’âme aguerrie,
Au nom de Jeanne chérie,
Ange saint de la Patrie!
C’est nous qui gardons l’accès
Du sol français!

Tes fils n’ont pas dégénéré
Sol sacré!
Adoré!
Dans leurs veines encor ruisselle
Du sang de la Pucelle!
Aux jours de Fleurus, de Valmy,
L’ennemi
A frémi
Le bataillon de la Moselle
Chantait, cœur affermi
“Comme la Lorraine
Nous n’avons que de lourds sabots
La giberne est pleine
Mais sous la peau, rien que des os!
L’ennemi fuit dans la plaine
Gare à nos sabots , dondaine!
Oh! oh! oh!
Gare à nos sabots”
Et ce mâle refrain
Guidait vers le Rhin
Le peuple souverain!

Gueules noires et bocage – Reflets du temps passé

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

Association régie sous la loi de 1901, dont le siège est en Mairie de Buxières-les-Mines (Allier).

Cette Association créé en 1993, a pour objet la sauvegarde et la valorisation du patrimoine Buxièrois.

L’Association a participé à la production de documents vidéo, sur l’histoire de la mine.
Actuellement une cassette vidéo est à la disposition du public, en mairie:
« Quand les voix du fond remontent à la surface » – 52 minutes.

L’Association participe activement à la mise en valeur du bourg – mise en place de bennes rappelant le passé minier de Buxières et d’une charrue évoquant l’âme bocagère, – à l’entrée du village.

L’association participe aussi à la mise en valeur du plan d’eau de la Chassagne.

L’Association est ouverte à tous, mineurs ou non mineurs.

L’Association se réunit tous les mardi matin, de 10h à 12h, dans un local de l’ancienne école de filles, rue du 8 mai à Buxières (à coté de la bibliothèque municipale). Ces réunions sont ouvertes à tous.

Contacts :
Courrier : 03440 Mairie de Buxières-les-Mines
Courriel : gnb-buxières@wanadoo.fr

QUELQUES PHOTOS EVOCATRICES DU TEMPS PASSE

tuile-la-condemine brique-condemine cc1890<doc199|left> la-chassagne meglin-avant-1918-0441

Le conseil municipal

Le conseil municipal, issu des élections du 28 juin 2020 avec installation du nouveau conseil et élections du maire et des adjoints du 3 juillet 2020

MAIRE

Agnès BOUNAB

ADJOINTS

  • Thierry LURAT
  • Sylvie JOUIN
  • Patrik GONCALVES
  • Anne-Marie ROBIN

CONSEILLERS

  • Blandine CASTEL
  • Philippe AMOUR
  • François JUNIET
  • Myriam MAZE
  • Jean-Yves OLIVIER
  • Nathalie FAUCONNIER
  • Jean BOIRE
  • Brigitte OLIVIER
  • Gilles DENIS
  • Emilie LEGRAND

Voir les derniers comptes-rendus

Travaux

 POLE MÉDICAL MULTI-SITES et MULTI-PROFESSIONNEL

 

Agréé par l’Agence Régionale de Santé, ce projet a été initié par les professionnels de santé du territoire communautaire, réunis au sein d’une Association dénommée “COLLECTIF POUR LES SOINS AMBULATOIRES EN BOCAGE BOURBONNAIS par abréviation “CSA2B”.

Ce projet a pour but de favoriser la concertation entre professionnels de santé, mais aussi de diversifier les spécialités présentes au sein de l’association  (médical, médico-social, sanitaire, hospitalier, scolaire …)

La municipalité a donc fait restaurer un immeuble en centre bourg.

Le rez-de-chaussée est destiné au pôle médical. Un médecin généraliste l’a intégré dès le 1er avril 2019. D’autres locaux sont disponibles pour être loués à un ou plusieurs praticiens, à temps plein ou à temps partagé. Les conditions de location seront adaptées en fonction des modalités et temps d’occupation.

 

 

 

 

 

 

 

Quant à l’étage, il sera aménagé en “Maison du Patrimoine” pour recevoir et présenter au public toutes les archives rassemblées autour du passé minier, mais aussi de l’archéologie, de la paléontologie, de la géologie, de la vie sociale et culturelle.

 

 

 

 

 

 

Présentation chorale la Chanson’nette

La chorale a démarré en 1997 à l’initiative de Bruno BERTHELAT et de Monique AUCLAIR, tous les 2 habitants de Buxières-les-mines. La chorale a été crée en mars 2000 et fait partie de l’Association Groupe Artistique Buxiérois.

Président : Claude SEMOUX
Chef de Chœur : Didier ROBIN

REPETITIONS

Les répétitions ont lieu le lundi à partir de 19h15 à 19h45, salle des fêtes de Buxières les Mines

Nous rappelons qu’il n’est pas nécessaire de connaître la musique pour chanter en chorale. Les nouveaux venus seront accueillis à bras ouverts dès cette prochaine rentrée. A bientôt. Nous vous attendons

Les Choristes.

La chason’nette c’est un chef de coeur réputé (Didier ROBIN) et une cinquantaine de choristes répartis sur quatre pupitres. C’est aussi un répertoire varié de musiques classiques, sacrées, du monde, de variétés et qui réalise une dizaine de concerts par an.

CONCERTS

La chanson’nette participe tous les ans au concert Retina à Montluçon et au téléthon de Bourbon l’Archambault. Elle est toujours partante pour honorer les invitations d’autres chorales ou d’associations locales en fonction du planning de notre chef de chœur.

La chanson’nette organise 2 concerts par an à Buxières les mines (Le concert d’Automne en novembre et le concert de printemps en avril). 6 groupes sont ,en général, invités soit entre 150 à 200 choristes. C’est l’occasion de réunir pour le plus grand plaisir de tous, des chorales mais aussi des harmonies, des solistes, de jeunes artistes des écoles de musique et de découvrir d’autres mondes. C’est aussi pour tous les bénévoles de la chanson’nette un jour de joie et de partage dans une ambiance festive.

LES RENDEZ-VOUS DE LA CHANSON’NETTE EN 2020

Dimanche 15 novembre: Concert salle des fêtes à Buxières

Vendredi 18 décembre: Assemblée Générale.

Pour tous renseignements sur les dates et lieux des concerts, sur l’activité de la chorale, vous pouvez nous contacter au 04 70 66 67 02.

REMERCIEMENTS
Nous remercions chaleureusement notre public et tous ceux qui nous soutiennent par leurs actions et leur présence active lors de nos concerts.

 

 

 

Les associations

Buxières offre une grande diversité associative dans tous les domaines : sport, culture, loisirs, mémoire…


1- Les associations sportives

 

* AMICALE DES CHASSEURS, Président : Bernard BARATHON

* LE BALLON BUXIEROIS (club de football en sommeil)

* LES FOULÉES BUXIEROISES, Président : Rémi BOROWIAK

* LES MUSCLES DU BOCAGE, Contact : Gilles DENIS

* MAJORETTES BUXIEROISES, Présidente : Nelly PERROT

* PÉTANQUE BUXIEROISEPrésident : Francis HEDIN


2- Les associations culturelles

 

* BUXIERES ARTS ET LOISIRS, Président : Jacky LAPLUME

* COMITE LOUIS GANNE, Présidente : Josseline LAPLUME

* CULTURE INTERNATIONALE EN BOURBONNAIS, Président : Gilles DENIS

* GUEULES NOIRES ET BOCAGE, Président : Philippe ROUILLY

* LA CHANSON’NETTE Président : Claude SEMOUX


3- Animation – loisirs

 

* CLUB LA SAPERLOTTE, Président : Francis HEDIN

* COMITE DES FÊTES, Président : Eric FAUCONNIER

* BOUG’A BUX, Président : Benoît FLINE


4- Enfance

 

* AMICALE LAÏQUE BUXIERES-YGRANDE,  Présidente : Fabienne THOMAS

* CENTRE DE LOISIRS DE BUXIERES (CLB), Présidente : Aurélie GUILLAUMIN


5- Aides à la personne

 

* ASSOCIATION AIDE A DOMICILE DU BASSIN DE L’AUMANCE, Président : Gilles DENIS

* CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE (CCAS), s’adresser au secrétariat de mairie

* SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS (Place Louis Ganne) Responsable : Myriam MAZE

* ASSOCIATION ÉPICERIE SOLIDAIRE DU BOCAGE BOURBONNAIS, Tél. 07 61 18 19 61 ou 07 60 17 19 87


6- Divers

 

* ACCIDENTES DU TRAVAIL, Président : Jean-Pierre SECRETAIN

* AMICALE DES SAPEURS POMPIERS, Présidente : Virginie CUGNOLI

* ASSOCIATION NATIONALE DES ANCIENS COMBATTANTS ET AMIS DE LA RÉSISTANCE (A.N.A.C.R.)

* COS PERSONNEL COMMUNAL, Président : Aurélie MAZUR

* PRISONNIERS DE GUERRE CATM , Président André AMOUR

* UNRPA, Présidente : Gisèle DAVID